Lettre au Père Noël

Après la pluie, une (petite) éclaircie ? 

Le mois de décembre commence sur les chapeaux de roue, avec une nouvelle chute, et peut-être une fêlure à une côte, à gauche cette fois, histoire de varier les plaisirs.

Processed with Moldiv

Le Père Noël et ses collègues

Bien cher Père Noël,

Tout d’abord je tiens à te dire que je ne suis pas fâchée de dire adieu aux mois d’octobre et de novembre 2014 et de rentrer dans la période des fêtes de fin d’année. J’aime bien le mois de décembre, pouvoir porter bonnet et écharpe, manger de la raclette sans culpabiliser. J’aime moins attendre le RER dans le froid, les courants d’air et la nuit noire. Cela tombe bien, je suis toujours en arrêt maladie.

  • Ces deux derniers mois m’auront réservé leur lot de bien mauvaises surprises, avec notamment (j’aime faire des listes) :

– une chute occasionnant une belle bosse au front, une lèvre fendue ainsi qu’une fracture de l’humérus droit -si cela avait atteint le bras gauche cela aurait été moins comique pour une droitière- et le port d’une attèle pendant près de six semaines,
– une gastro-entérite entraînant une perte de poids pas franchement indispensable lorsque l’on ne pèse que quarante kilos en cherchant bien,
– une séance de chimiothérapie mal supportée, aux effets secondaires dévastateurs que je tairai pudiquement ici,
– des œdèmes monstrueux aux jambes, remontant jusqu’au petit bassin. Mais où sont donc mes genoux passés ?
– un ventre gonflé et inconfortable de femme enceinte de six mois, sans grossesse de prévue,
– beaucoup de faiblesse et une perte musculaire me clouant au sol lorsque je suis accroupie,
– le résultat d’un scanner très décevant selon moi,
– de grosses douleurs abdominales spasmodiques quotidiennes, encore et toujours,
le tout bien entendu se cumulant sur plusieurs semaines, et engendrant une belle déprime et des litres de larmes versées qui auraient pu remplir un aquarium. Mais pas la mer Morte, je reste modeste quant à mes prétentions écologiques.

  • Heureusement, ces deux derniers mois, il y aura eu aussi de beaux moments remplis de joie et de tendresse :

– la rencontre avec ma nouvelle mignonne petite nièce née au mois de septembre,
– mon trentre-troisième anniversaire fêté en grande pompe avec ma famille, ma maman, mon frère, sa femme, mes nièces et des scintillants gigantesques sur le gâteau -détail qui a son importance, car j’aime les paillettes-,
– un anniversaire surprise réussi orchestré par Marine avec des amis, Tony, Franck et Jeanne, (Merci Marine !)
– les jolies attentions de mes autres amies, toujours à l’occasion de mon anniversaire : j’ai une pensée pour Caroline, Lola, Sophie, Sarah, Marion, Alix, Aude, Cécile, ma marraine, Patricia qui m’ont bien gâtées, et tous les autres qui m’ont adressé de chaleureux messages,
– la visite de proches qui habitent trop loin pour se voir régulièrement : ma tante Françoise, le parrain de mon frère Richard, mes amies Emeline et Frédérique,
– une nouvelle chimio qui a l’air de mieux me convenir, et qui je l’espère aura raison de mes tumeurs,
– la découverte grâce à ma marraine de l’auteur Katerine Pancol et le retour de Bridget Jones dans ma bibliothèque. J’assume mes choix de littérature estampillée fifille, j’ai en ce moment envie de légèreté et de paillettes (encore), plus que de livres sur la complexité de l’âme humaine,
– la réception de ma nouvelle boîte surprise, la Thébox, avec du chouette thé japonais à l’intérieur, et toujours mon indéboulonnable box beauté Birchbox,
– l’acquisition d’un beau sac Chanel matelassé. Je suis une fille, j’aime bien les sacs à main, les accessoires, les bougies parfumées …
– la reprise du tricot et du crochet afin de réaliser respectivement un gilet de chez Phildar et une écharpe maison…

Et j’espère ne garder que le meilleur pour oublier le pire de ces deux mois passés.

Processed with Moldiv

Pour Noël, cher Père Noël, voici ma liste que je te remercie de ne pas égarer en chemin. Elle n’est pas bien compliquée.

J’aimerai ainsi :

– passer les fêtes de fin d’année à Dax entourée de mes proches, avec un joli sapin, une crèche et du feu dans la cheminée,
– voir tomber la neige et qu’elle tienne plus d’une matinée sur la pelouse et les arbres dans le jardin,
– contempler ma petite fille qui ouvrira ses cadeaux avec les yeux qui brillent,
– continuer à bien supporter cette nouvelle chimiothérapie, Folfox de son joli nom,
– ne pas trop avoir de paresthésies aux mains et aux pieds sur la durée,
– avoir moins de douleurs abdominales et de spasmes,
– ne plus faire de chutes et ne plus me fracturer une quelconque partie du corps (ça c’est loupé),
– dormir une nuit entière dans mon lit et non plus dans un fauteuil à cause des douleurs mentionnées supra,
– que ma chimiothérapie fasse enfin son boulot et nécrose mes vilaines tumeurs au foie,
– voir grandir ma fille pendant de nombreuses années et pouvoir m’en occuper comme une vraie maman attentive.

Ma liste n’est pas trop longue, je ne suis pas gourmande donc normalement tu devrais t’en sortir sans trop de difficultés, avec tous les aides dont tu es entouré.

Bonne réception et au 24 au soir ! Je t’attends de pied ferme.

Magali

Ps. Je sais bien que tu n’existes pas mais cette année on va faire comme si…

Publicités