Bienvenue Joséphine !

IMG_1645

Une petite dernière demoiselle a posé ses valises chez nous, il s’agit de Josephine, du livre qu’on ne citera désormais plus, j’ai nommé « Tendre crochet » (encore !).

IMG_1658IMG_1638Une Joséphine après ses séances de chimio

IMG_1644

Enfin terminée. Tadaaaa !

Ce joli doudou, je l’ai crocheté avec amour pour ma petite Roxane. Et oui, c’est un peu la honte, car jusqu’à présent je n’avais réalisé d’amigurumis que pour des amies ou leur bébé à venir. Roxane, patiente, me regardait faire sans jamais ne rien dire. Elle méritait bien d’avoir le sien, elle aussi !  Et quelle n’a pas été sa fierté lorsqu’elle a su que la pelote de coton que j’avais entre les mains allait petit à petit se transformer en un doudou, son doudou, rien que pour elle. Pendant plusieurs jours, j’ai d’ailleurs eu droit à plusieurs « C’est pour moi le doudou ? » et « maman me fait un doudou ».
Je le lui ai offert ce jeudi en rentrant de la crèche et elle l’a tout de suite adopté, en nous demandant si elle pouvait l’emporter dans son lit pour rejoindre le pays des rêves. Maintenant, on trouvera dans son lit d’innombrables peluches et doudous, et je suis très heureuse que Joséphine en fasse partie.
Roxane a décrêté qu’il s’agissait d’une maman lapin et il lui plaît tellement qu’elle m’a commandé sa fille, Framboise (c’est elle qui a décidé qu’il s’agissait de sa fille).

IMG_1654IMG_1649IMG_1651IMG_1652IMG_1656Détails techniques :

Ce doudou est plutôt longiligne (il mesure une bonne vingtaine de centimètres), j’ai donc mis deux bonnes semaines à raison de quelques heures glanées par-cì, par-là le matin ou au cours de la soirée pour le crocheter. Je me suis un peu pris la tête pour la réalisation de la jupe, j’ai dû m’y reprendre à plusieurs fois pour obtenir des points dans le même sens que le buste. J’ai finalement réussi en crochetant finalement la jupe dans le sens inverse des explications du livre prises en photo. Une fois toutes les pièces terminées et bien rembourrées (étape assez délicate si on ne veut pas que les jambes ressemblent à un chapelet de petites saucisses), il faut compter une bonne heure pour un assemblage à l’aiguille, net et sans bavure 🙂

Pour le fil, j’utilise en bonne élève que je suis le fil de coton de la marque DMC natura et j’en suis très satisfaite, car leur palette de couleur est diversifiée et très belle, et il est agréable à travailler.

Et il n’y a pas à dire, je suis contente d’avoir enfin pu acheter des yeux de sécurité en plastique, au lieu de les broder ou d’y mettre une perle : cela donne un regard plus expressif au doudou et le rendu fait plus propre. On peut trouver des yeux assez facilement sur internet, mais souvent en provenance de Chine. J’ai enfin trouvé une boutique en ligne française, Bulle de Gum, qui en vend également, dans l’onglet « fournitures poupées et doudous », et dans toutes les tailles, 4 mm, 6 mm … L’intérêt est notamment de les recevoir en un temps minimum (je les ai reçus deux / trois jours après les avoir commandés) afin de finaliser le petit personnage.

Dans l’ensemble, je n’ai pas pris de risque, en respectant le patron et en utilisant les matériels cités dans le livre. Le seul écart que je me suis autorisé concerne le choix de la couleur du doudou. Pour l’instant je n’invente rien, cela me permet de parfaire ma technique du crochet avant de me lancer dans mes propres créations.

Un nouvel amigurumi est déjà en cours de réalisation… Je vous le montrerai bientôt, ainsi que mes autres projets en cours (crochet, tricot et couture).

Si vous le souhaitez, allez faire un tour sur le blog de Sandrine Deveze, Tournicote…à cloche-pied, l’auteure du livre de crochet dont est issue Joséphine, vous pourrez admirer ses jolies et nombreuses réalisations.

Bonne journée !

Publicités