Une poutre du temps pour Roxane

Processed with MoldivRoxane n’est plus un bébé, mais pas encore une grande fille. Elle a donc encore des difficultés avec la notion du temps qui passe.

A la fin du mois de juillet, Roxane quittera définitivement sa super crèche, le personnel adorable et tous ses copains. Elle intègrera une école maternelle à la rentrée 2015 / 2016, dans laquelle elle ne retrouvera que deux de ses copines actuelles.

Afin de l’aider à appréhender tous les changements qui se profilent à l’horizon, j’ai créé une poutre du temps, en m’inspirant de la méthode Montessori.

Je me suis penchée sur cette méthode d’éducation bienveillante, qui donne à l’enfant une véritable place au sein de la cellule familiale, en l’aidant à acquérir sa propre autonomie. Cette méthode favorise le développement de l’enfant, l’éveil de ses sens notamment au travers de jeux éducatifs. A défaut de pouvoir inscrire Roxane dans une école Montessori (en raison du coût de la scolarité trop élevé pour nous), j’ai eu envie de m’en inspirer dans la réalisation de certaines activités que je lui propose. Il n’est pas évident pour moi de la mettre véritablement en pratique à la maison car je n’ai pas de formation en la matière, mais j’essaie au moins de l’imiter, au détour de mes lectures et recherches sur internet.

J’ai repris l’idée de la poutre du temps que j’avais aperçue sur des blogs de maman que j’affectionne. Une véritable poutre du temps comprends tous les mois de l’année et est remplie au fur et à mesure par l’enfant. Roxane est trop petite pour la compléter elle-même, je m’en suis donc occupée moi-même, et uniquement sur la période de l’été (juillet – début septembre).

J’ai affiché cette frise à sa hauteur, afin que Roxane puisse la consulter à sa guise. En parallèle, je lui répète régulièrement ce qui l’attend dans les mois à venir afin qu’elle l’intègre et qu’elle ne soit pas trop surprise de ne pas retrouver tous ses copains de crèche à la rentrée prochaine.

IMG_2409Je me suis rendue compte que ce qui nous paraît inné ne l’est pas forcément pour Roxane. Elle nous pose ensuite beaucoup de questions, auxquelles j’essaie de répondre du mieux que possible. De même, certains évènements anodins l’ont énormément marqué. Elle nous parle encore de l’orage du mois d’avril, de la glace qui était tombée par terre en bord de mer, et de la peinture qui a craquelé sur notre plafond.

J’explique donc à Roxane tout ce qu’il va se passer d’ici à la rentrée au mois de septembre, notamment les évènements marquants : la fin de la crèche, les vacances chez ses grands-parents sans son papa (qui sera absent une partie du mois d’août) mais avec sa cousine Mathilde, puis la première rentrée en maternelle (ce qui induit la propreté et la perte de ses amis et éducateurs qu’elle apprécie énormément).

J’espère que cela lui permettra de bien vivre cette période, sans mauvaise surprise.

Publicités