Mon blog a un an : bon anniversaire !

Il y a un an jour pour jour, je postais ici mon premier article. Je n’avais alors aucune attente et j’étais loin de penser qu’un an plus tard, je serai toujours présente sur internet. Je prends finalement beaucoup de plaisir à rédiger et poster des articles régulièrement, à partager avec vous mon quotidien et celui de ma famille. Le temps file. Un an après, où en suis-je ? C’est le moment idéal pour faire le récapitulatif de ces trois cent soixante cinq derniers jours. 

Cela sera un bref récapitulatif, car j’entends profiter de ma soirée et de mon séjour chez mes parents -avec l’aimable autorisation de la Cpam- pour me reposer, entre deux séances de chimio.

→ Je suis toujours malade, depuis deux ans déjà. C’est long ! Après avoir traversé des hauts et des bas -beaucoup de bas-, je suis toujours sous traitement, mais il semblerait que mon oncologue ait réussi à trouver un protocole que je supporte correctement. Déjà un peu plus d’un an de chimio derrière moi, à raison d’une séance tous les quatorze jours. Je vous laisse calculer le nombre de séances subies.

Je me suis heureusement remplumée et je ne suis plus en situation de dénutrition ! Mes analyses médicales sont assez satisfaisantes, croisons les doigts pour que cela continue dans cette direction.

→ Je me prends à rêver, et à faire plein de projets pour l’avenir. Je n’en parle pas plus, vous en serez informés en temps et en heure si cela fonctionne pour moi.

→ Je suis devenue une pro du crochet, plus précisément des amigurumis, j’en ai une bonne vingtaine à mon actif -plus un châle- depuis le mois de janvier dernier.

J’espère bientôt exceller dans le tricot, avec la réalisation de mes premières torsades ! Je me suis mise au dessin, afin de réaliser des broderies sympas.

→ Mon enfant grandit, je suis heureuse d’être suffisamment en forme pour en profiter. En assistant à la fête de la crèche, en l’accompagnant à son premier anniversaire, en étant là pour les étapes importantes. En regardant ma nièce faire du « trois pattes », j’éprouve beaucoup de difficultés à me souvenir de la période où elle allait cahin-caha, avant de faire ses premiers pas, car à l’époque, j’étais à l’hôpital, au plus mal.

→ Etant malade, je ne trouve pas ma position particulièrement enviable, mais j’ai beaucoup appris sur moi-même et le rapport aux autres, sur mes envies et mes rêves. De plus, si on m’avait dit un jour que je pouvais inspirer les gens, j’aurais été la première personne surprise. Pourtant, paraît-il que c’est le cas 🙂

Sur ces belles et flatteuses paroles, je vous laisse !

Bonne soirée !

PS. On verra si j’aurais toujours envie d’écrire dans un an…

Publicités